Des activités de simulation novatrices

Les installations ultramodernes du Centre d’apprentissage de l’Académie CHUM permettent d’exploiter une stratégie d’apprentissage novatrice et efficace: la simulation clinique. Dans un environnement physique contrôlé, mais en tous points identiques aux milieux cliniques, les acteurs et cliniciens du CHUM acquièrent des compétences et peaufinent leurs réflexes dans un contexte non menaçant pour eux et pour la clientèle.

L’année 2015-2016 a permis à 4675 apprenants de se préparer à la vraie vie grâce à des expériences de simulation réalistes. De nouveaux scénarios de simulation novateurs, liés tant aux gestes médicaux qu’à la détresse psychologique, sont venus enrichir le programme. Ces activités de formations sont réalisées par les professionnels de la DEAC en collaboration avec des partenaires engagés qui connaissent bien le contexte des apprenants.

Le Centre d’apprentissage de l’Académie CHUM

Utilisation par clientèle (2015-2016)

La détresse psychologique chez les résidents
La détresse dont souffrent certains médecins résidents peut avoir des conséquences dramatiques, allant même jusqu’au suicide. Face à ce constat inquiétant, un programme de simulation a été conçu par l’équipe de conseillers à la formation de la DEAC, en collaboration avec le bureau d’aide aux étudiants et l’ombudsman de l’Université de Montréal.

Une approche multidisciplinaire en prévention des risques obstétricaux (AMPRO)
Des scénarios de simulation, réalisés avec le soutien des équipes de conseillers de la DEAC, ont été intégrés au programme AMPRO afin d’optimiser l’acquisition des compétences liées à la qualité et à la sécurité des soins des mères et de leur nouveau-né.

La réanimation cardiorespiratoire

La formation sur les soins avancés en réanimation cardiorespiratoire chez l’adulte (SARC/ACLS), reconnue par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC et par l’American Heart Association, est offerte au Centre d’apprentissage de l’Académie CHUM. Cette année, des scénarios de  simulation clinique et l’utilisation de mannequins haute-fidélité ont été intégrés afin de rehausser le réalisme de la formation au bénéfice des apprenants. Ce projet a vu le jour grâce à l’engagement du Département de médecine d’urgence du CHUM.