Solution anti-sucre

Solution anti-sucre

Manger des gâteries sucrées sans se sentir coupable, ce sera peut-être un jour possible. Au CRCHUM, l’équipe dirigée par Marc Prentki et Murthy Madiraju a découvert une enzyme capable de contrer les effets toxiques du sucre dans divers organes du corps. Les chercheurs révèlent dans cette étude, publiée en janvier 2016 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, que cette nouvelle enzyme, appelée glycérol-3-phosphate-phosphatase (G3PP), peut détoxifier l’excédent de sucre des cellules. Cette percée ouvre de nouvelles avenues thérapeutiques pour traiter l’obésité, le diabète de type 2 et le syndrome métabolique.

Il faudra encore plusieurs années de recherche avant d’en arriver à un médicament potentiel pour l’humain. Mais les chercheurs sont confiants et s’efforcent maintenant de découvrir « de petites molécules activatrices de la G3PP » pour le traitement futur des troubles cardiométaboliques.