Freiner la sclérose en plaques

Freiner la sclérose en plaques

Un médicament prometteur qui vise à stopper l’évolution de la sclérose en plaques pourrait voir le jour grâce à une découverte de l’équipe du Dr Alexandre Prat. Les chercheurs du Centre de recherche du CHUM ont identifié une molécule appelée MCAM. Ils ont démontré que de bloquer cette molécule pouvait retarder le début de la maladie et freiner significativement sa progression. Ces résultats encourageants, tirés d’essais in vitro chez l’humain et in vivo chez la souris, ont été publiés en mai 2015 dans Annals of Neurology.

« Nous pensons avoir identifié une première thérapie qui aura un impact sur la qualité de vie des personnes atteintes par la sclérose en plaques en diminuant significativement le handicap et la progression de la maladie », affirme le Dr Prat. La sclérose en plaques est une maladie neurologique qui se manifeste par des paralysies, des engourdissements, des pertes de vision, des déficits d’équilibre et de la marche qui mènent à un handicap chronique. Il n’existe actuellement pas de cure efficace contre cette pathologie qui touche environ 75 000 personnes au Canada.