Leaders de la recherche en santé

Qui sommes-nous?

Le Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) est le plus grand centre de recherche en sciences biomédicales et soins de santé de l’Université de Montréal, et parmi les plus imposants au Canada.

Comité scientifique

Daniel Kaufmann, Janusz Kaczorowski, Lise Gauvin, Jacques de Guise, Pierrette Gaudreau, Vincent Poitout, Anne-Marie Mes-Masson, Carole Jabet, Alexandre Prat et Paul Hébert. Absents sur la photo : Sylvie Beaulieu, Michel Roger & Johanne Tremblay

 

Notre mission

Le CRCHUM contribue à l’amélioration de la santé chez l’adulte par un continuum de recherche universitaire de haut niveau qui, en générant des connaissances sur les mécanismes étiologiques et pathogéniques, favorise le développement, l’implantation et l’évaluation de nouvelles stratégies préventives, diagnostiques et thérapeutiques.

Le CRCHUM offre un environnement de formation assurant une relève engagée dans une recherche d’excellence.

 

Notre vision

Le CRCHUM vise l’excellence dans le développement de nouvelles connaissances et ce, en lien avec les missions et pôles d’excellence clinique de l’hôpital. En tant que direction de recherche de l’hôpital, le CRCHUM vise à jouer un rôle de premier plan dans l’amélioration des soins et la promotion de la santé. Il favorise les échanges interdisciplinaires et harmonise les collaborations de recherche en laboratoire, auprès des patients et des populations dans le but de promouvoir la santé.

 

La recherche au cœur d’un hôpital universitaire

Nos activités de recherche contribuent étroitement aux cinq volets de la mission du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) : les soins, la recherche, l’enseignement, la promotion de la santé ainsi que l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé. Les priorités de recherche du centre sont également arrimées aux cinq pôles d’excellence de l’hôpital en : Cancer, Neurosciences, Cardiométabolique, Transplantation et Musculo-squelettique.

Du patient au patient

Le CRCHUM abrite sous un même toit un continuum de recherche complet : recherche fondamentale, recherche clinique et recherche en santé des populations. Les questions de santé des patients et de la population orientent nos démarches scientifiques et mobilisent notre expertise afin d’apporter des solutions concrètes pour améliorer les soins et prévenir les maladies.

Les enjeux de santé observés chez nos patients inspirent divers types d’études qui s’inscrivent dans un continuum de recherche : compréhension des mécanismes pathologiques, études sur les nouveaux traitements, les outils diagnostiques, les pratiques de soins et les services de santé. La finalité de ces recherches est de servir les besoins des patients et d’utiliser ces connaissances pour améliorer les soins.

131004-4014

 

 

 

roue

La recherche fondamentale couvre environ 60% des activités du CRCHUM. Ce sont près de 80 chercheurs et 400 étudiants impliqués, avec des expertises reconnues en cancers solides, maladies métaboliques, processus immunitaires, infectieux et inflammatoires ainsi que maladies neurologiques. Des niches intersectorielles sont en plein développement avec une expertise additionnelle dans le domaine de l’imagerie et du génie biomédical.

Au CRCHUM, la recherche clinique représente plus de 400 projets en 2015-2016. Cette recherche est fortement ancrée aux axes stratégiques cliniques du CHUM. Ainsi, le CRCHUM est un acteur reconnu pour la conduction d’essais cliniques dans le domaine du cancer, ou encore dans le domaine des neurosciences, pour ne citer qu’eux. Le CRCHUM se distingue aussi par une forte composante d’études cliniques évaluatives visant directement l’amélioration des soins des patients du CHUM par une analyse rigoureuse des pratiques.

Avec près de 30 chercheurs dans le domaine de la recherche en santé des populations, le CRCHUM exerce un leadership notable pour influencer des changements de pratiques cliniques en s'appuyant sur des données probantes nouvellement générées. Ces changements concernent l'accès aux soins et les modalités de gestion des maladies chroniques, en impliquant activement le patient, ou encore des programmes de prévention de la santé pour différentes pathologies (cancer, infections, maladies chroniques).

Expression d’un besoin essentiel d’accélérer la valorisation d’une découverte en application concrète et rapide au bénéfice des patients et de la population, la recherche translationnelle est une composante majeure de la recherche biomédicale. C’est pourquoi le CRCHUM l’a placée au cœur même de sa mission, et en soutient le développement par des infrastructures adaptées, proches des patients, et par des programmes de recherche ciblant spécifiquement le déploiement d’un continuum « du patient au laboratoire au patient ».

 

La recherche translationnelle appliquée au cancer de la prostate

Plusieurs projets de recherche menés au CRCHUM illustrent la force de ce continuum de recherche. Par exemple, une équipe multidisciplinaire du CRCHUM cherche à améliorer le diagnostic et la prédiction de l’évolution du cancer de la prostate. En recherche fondamentale, l’ingénieur et physicien Frédéric Leblond développe une sonde optique pour mieux voir les cellules cancéreuses grâce à la spectroscopie Raman. Cette technologie utilise la lumière diffusée par les échantillons de tumeurs pour fournir de précieuses informations aux pathologistes et aux oncologues sur le grade et la sévérité du cancer. Les Drs Dominique Trudel et Fred Saad piloteront cette étude clinique qui vise à mieux diagnostiquer et prévoir plus précisément l’évolution du cancer de la prostate. Par la suite, l’épidémiologiste Marie-Hélène Mayrand planifiera les analyses qui serviront à valider l’application des données pertinentes aux populations de patients souffrant de ce cancer.

« C’est un défi majeur de faire travailler ensemble pour le bien de tous, à la fois les chercheurs en biologie fondamentale et les cliniciens qui sont confrontés tous les jours à des problèmes de diagnostic ou de traitement. Et pour progresser dans le diagnostic et le traitement, il faut que les deux communautés de chercheurs et médecins puissent s’épauler. C’est difficile, mais c’est crucial pour trouver de nouveaux médicaments, de nouveaux procédés diagnostiques. Bref, on n’arrive pas autrement à faire progresser la médecine. La médecine translationnelle, c’est l’avenir. »

Pierre Corvol, professeur émérite au Collège de France et président du comité consultatif international du CRCHUM.

7 priorités de recherche

Un positionnement clé à l’échelle mondiale

Le Centre de recherche du CHUM oriente ses priorités de recherche dans sept secteurs d’excellence, en lien avec les activités de l’hôpital. Ces axes de recherche sont organisés de façon matricielle, de façon à favoriser les échanges multidisciplinaires.

Plateformes scientifiques

Nos activités de recherche sont appuyées par une dizaine de plateformes scientifiques à la fine pointe de la technologie. Ces plateformes offrent un service spécialisé aux chercheurs du CRCHUM ainsi qu’aux chercheurs œuvrant dans d’autres milieux universitaires et dans l’industrie. Elles sont au cœur des approches innovantes développées par les chercheurs du CRCHUM.

Réalisations

Le Centre de recherche du CHUM est exceptionnel! C’est la cote attribuée par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS), l’organisme provincial qui finance nos infrastructures de recherche, lors de sa dernière évaluation en avril 2016. Cette mention couronne un parcours sous le signe de l’excellence. Voici les principales réalisations qui ont marqué l’année au CRCHUM, entre avril 2015 et mars 2016.